Charte des langues régionales : Kevre Breizh appelle à la mobilisation

Publié le par Rémi BEAUTO

Kevre Breizh appelle à la mobilisation
« de toutes les forces
qui n’acceptent pas ce système »

et
« qui veulent continuer à vivre
leur langue et leur culture »
.
Carhaix-Plouguer
Politique dimanche 17 mars 2013
Les membres de Kevre Breizh se sont réunis en conseil d’administration samedi.

L’association dénonce

« la reculade » de François Hollande sur la charte européenne des langues régionales.


Le projet de loi constitutionnelle permettant la ratification de la charte européenne des langues régionales n’a finalement pas été présenté, mercredi dernier, en conseil des ministres. Une décision qui a provoqué « la stupéfaction » à Kevre Breizh, la coordination régionale des associations culturelles bretonnes, réunie samedi, à Carhaix, en conseil d’administration.

Le président, Tangi Louarn, dénonce « la reculade » du président de la République, qui s’était engagé à ratifier cette charte lors de sa campagne. « C’est sur simple avis du conseil d’État, non contraignant donc, qu’il a pris cette décision, s’étonne-t-il. Et on ne connaît pas la raison des réserves de ce conseil. De plus, la modification de la constitution servait justement à contourner cet avis ! ».

Une question de sauvegarde des langues

Amère, l’association juge que le François Hollande « perd ainsi toute crédibilité » sur un sujet qui représente « une question de sauvegarde des langues et des cultures, qui ne doivent plus être interdites de cité ».


Publié dans CULTURE

Commenter cet article