En 2010, le SNP dans les élections législatives en Ecosse

Publié le par Rémi BEAUTO

.

Vers un renforcement du SNP ?

Pour soutenir de Londres aussi, la conversion écologique de l’économie en Ecosse.

lundi 30 novembre 2009,  par Gwenael HENRY

L’UDB ne sera pas la seule à affronter des élections en 2010

Le SNP, qui dirige le parlement écossais en coalition avec les Verts depuis 2007 (voir article 457 LE LIEN), va présenter des candidats aux législatives pour envoyer des députés siéger au parlement britannique à Westminster.

Il y a 59 circonscriptions législatives en Ecosse et le SNP en détient 6 depuis 2005 et espère en gagner de nouvelles l’année prochaine.

Le SNP compte sur l’élection de nouveaux députés pour soutenir depuis Londres aussi les actions du parlement écossais sur place.


(JPG)



LIEN ELECTIONS 2005.
LIEN ELECTIONS 2010.

Pour cela le SNP a lancé sa campagne.

(JPG)


Bez’ hon eus ar pezh zo ret !

We have got what it takes !

On a ce qu’il faut !


Le gouvernement SNP a prouvé qu’il est capable de prendre de solides décisions, de sa propre initiative loin du controle de Westminster.

Il protège la relance économique de l’Ecosse avec des plans de relance spécifiques en soutenant 15 000 emplois. Investir dans la police, dans les systèmes de santé et d’éducation cela signifie plus de police dans les rues, des temps d’attente réduits et plus d’écoles d’ors et déjà construites que sous la mandature passée.

Le SNP place les priorités de l’Ecosse en tete.

Il s’agit maintenant pour le SNP, qui dirige l’exécutif écossais depuis 2007, d’obtenir en 2010 un maximum d’élus au parlement britannique pour soutenir à Londres les actions de son gouvernement en Ecosse.

La dévolution est la meilleure réponse aux crises systémiques que nos sociétés doivent affronter en ce moment. C’est la solution à cette quintuple crise économique, sociale, écologique, institutionnelle et culturelle qui loin d’être démobilisatrice suppose une mobilisation importante de la population. Les gisements d’emplois nécessaire à cette mutation sont très importants et ne peuvent etre exploités que par des politiques proches des préoccupations des populations locales concernées.

Dans cette démarche, il faut souligner les actions concrètes du gouvernement SNP en comparaison des gesticulations pitoyables de "notre" gouvernement UMP.

Les exemples listés ci dessous, qui sont à mettre au crédit du gouvernement SNP, montrent l’adéquation entre la dévolution du pouvoir normatif et la réalisation d’actions palpables, créatrices d’emploi, pour la transition écologique de l’économie.

Les actions du Gouvernement Ecossais dans la lutte contre le changement climatique et pour la conversion écologique de l’économie

Le Gouvernement Ecossais tente actuellement de faire de l’Ecosse un leader mondial en terme d’efficience énergétique et de lutte contre le changement climatique. L’Ecosse doit profiter de son potentiel en énergie renouvelable en activant ses capacités de production d’énergie éolienne offshore. Le Gouvernement Ecossais est en train de prendre un grand nombre d’initiatives qui permettront à l’Ecosse de rester le leader mondial dans le domaine des énergies renouvelables.

Changement Climatique :

Telle une véritable nation de 5 millions de personnes, l’Ecosse est déterminée, elle veut devenir un modèle de bonnes pratiques écologiques afin d’influer sur la communauté internationale et sur le nouveau traité de Copenhague qui aura lieu en Décembre 2009. La législation du Gouvernement Ecossais et le plan d’action de lutte contre le changement climatique prévoient une réduction de 42% des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020 et 80% d’ici à 2050. La loi prévoit aussi de taxer les organismes publics écossais.

Le Gouvernement Ecossais a publié son Plan de lutte contre le changement climatique le 17 juin 2009. Le plan a permis d’identifier certains secteurs « clé » : augmentation de la production d’énergie propre ; mise en service de véhicules électriques alimentés par de l’énergie dite « propre » ; réduction de la demande en énergie et augmentation significative du nombre d’hectares de forêt qui permettrait l’absorption du carbone.

Le Gouvernement Ecossais a aussi pris l’engagement de faire un bilan carbone des dépenses publiques pour l’année 2010-2011.

Le centre Européen des énergies propres

Depuis l’an dernier, le Gouvernement Ecossais a mis en place un Centre Européen des énergies propres. Le Centre permettra de développer des programmes de recherche, d’expérimentation et de développement des énergies propres dans toute l’Europe. Les chercheurs écossais, les universités, les centres de recherche et le secteur commercial sont reconnus comme étant les leader de cette nouvelle « green » économie. Programme Européen de l’Energie Le 6 mai 2009, le Parlement Européen a adopté et présenté le Gouvernement Ecossais comme étant en position d’être le leader mondial pour les énergies renouvelables et les énergies dites « propres ». L’objectif global du plan de relance des offres est de placer l’Ecosse à la pointe du développement offshore et de souligner le potentiel en tant qu’acteur majeur dans le domaine de l’énergie au niveau européen.

Energie renouvelable onshore

Le Gouvernement Ecossais tente d’accélérer le processus décisionnel pour le développement des énergies renouvelables, en introduisant une plus grande certitude sur les délais d’exécution et des procédures. Depuis Mai 2007, les ministres écossais ont établi 27 propositions de projets d’énergies renouvelables, parmi lesquels 22 sont approuvés.

Actuellement, la capacité totale des énergies renouvelables, en exploitation ou ayant leur permis de construire est d’environ 6 GW, et des projets d’environ 2.5 GW sont en cours d’instruction. Le Gouvernement Ecossais finance par ailleurs le schéma écossais de chaleur par biomasse, à hauteur de 3.3 M€, entre autre pour les installations thermiques à base de biomasse dans les PME et le chauffage urbain. En Mai dernier, le Gouvernement Ecossais a annoncé que 26 projets se verraient attribuer une somme de 1.75 M€.

Energie renouvelable offshore

Le Gouvernement Ecossais et le Centre Européen des énergies propres (Scottish European Green Energy Centre) ont travaillé en étroite collaboration avec l’Association Européenne de l’Energie de l’Océan (EU-OEA) pour améliorer le profil et la compréhension des technologies marines renouvelables à travers l’Europe. Le Centre Européen des énergies propres continuera à travailler avec l’UE afin qu’elle donne suite à son projet de travaux de cartographie routière européenne.

Capture et stockage du carbone

Le Gouvernement veut que l’Écosse soit pionnière dans le développement des technologies de capture et de stockage du carbone afin de permettre de continuer à utiliser les énergies fossiles tout en réduisant le niveau d’émission de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Cette année, le gouvernement écossais soutenait l’étude du Centre Ecossais pour le stockage du carbone sur les possibilités de captage et de stockage de ce carbone autour de l’Écosse. Des fonctionnaires ont participé au groupe de travail de la Commission européenne sur les énergies fossiles durables (Forum de Berlin).

Le Gouvernement Ecossais travaille sur des projets de captage et de stockage du carbone, et l’assurance d’un financement européen dans le cadre du septième programme-cadre (7e PC) pourrait être crucial pour ces derniers. Le Centre Européen des énergies propres y jouera un rôle « clé » en partenariat avec le Centre écossais pour le stockage du carbone.

Bez’ o deus ar pezh zo ret da vont war-raok, met ni zo c’hoaz o c’hortoz



They have got what it takes to go forward, but we are still waiting



Ils ont ce qu’il faut pour avancer, mais nous sommes encore en train d’attendre.









Publié dans INFORMATIONS

Commenter cet article