Il chantent avant tout la Bretagne

Publié le par Rémi BEAUTO

N'oublions quand même pas
  • qu'il s'agit d'un groupe breton
  • qu'il chantent avant tout la Bretagne.

Les doyens français



Le groupe Tri Yann au début des années soixante-dix. Photo : Xavier Trochu-Jacques Aubert


Qui l'eût cru, Tri Yann vient tout juste de battre le record de longévité des Frères Jacques.

 

Cette fois, on les a vraiment dépassés. La petite phrase est de Jean-Louis Jossic, le chanteur de Tri Yann, dont la formation attaque sa 39e année d'existence. « Les Frères Jacques ont tenu 38 ans sur scène. Le record est donc battu et on peut dire que cette performance reste en pays nantais car deux des Frères Jacques, André et Georges Bellec, sont nés à Saint-Nazaire ». Le jour de la fête des quarante ans ? « Nous l'avons fixée au 27 décembre 2010 », poursuit Jean-Louis Jossic, aujourd'hui adjoint à la culture de Nantes. « À partir de ce moment-là, nous allons entamer une série de concerts à travers toute la France. Et surtout, nous allons jouer plusieurs fois à Nantes en commençant par des petites salles du type le TNT pour terminer au Zénith de Nantes au mois d'avril 2011 ».

Dans ces lieux d'émergence, Jean-Louis Jossic entend développer « notre facette de contes, notamment mettre en scène les textes que je décline entre les morceaux. Il va de soi que la totalité des recettes des concerts au TNT ou au Cabanier ira à la structure, on ne va pas prendre de cachet. Ce sera notre façon de les booster ».

Un nouvel album

En attendant le gâteau, les bougies et les multiples invités prévus sur scène, dont le barde Gilles Servat, Tri Yann travaille sur un nouvel album. Le futur disque a pris « pour nom provisoire Générations mais je ne pense pas que nous allons le garder », indique Jean-Louis Jossic. « Il racontera l'histoire d'une famille bretonne qui vient d'Écosse et qui débarque en l'an 400. Nous suivrons ses descendants. À chaque période, nous jouerons un style différent. Par exemple afin de narrer «le combat des trente» (1351), les arrangements musicaux seront médiévaux ». Les musiques de seize titres ont été enregistrées mais le disque « ne devrait en comporter qu'une douzaine. J'écrirai les paroles cet été, au mois de juillet. En ce moment, je suis un peu débordé à la mairie ». Il se souvient néanmoins de l'homme qui leur donna ce nom. « C'était un copain, quand il nous a vu jouer du folk-song dans le gymnase de la Chantenaysienne, une salle de patronage derrière la mairie annexe, il s'est écrié « Tri Yann an Naoned » (de Nantes), ça vous irait bien ». Ça leur va comme un gant.

Stéphane Pajot
stephane.pajot@presse-ocean.com

REPÈRES
Date anniversaire : 27 décembre 2010. Le groupe entend fêter ses 40 ans en 40 dates dans 40 villes françaises.

Presse-Océan

 

Publié dans CULTURE

Commenter cet article