Le tour du monde de Michel Demion

Publié le par Rémi BEAUTO

Le Bono

Littérature. Le tour du monde de Michel Demion

22 mars 2011 - Réagir à cet article


«Partir. Un mot de six lettres. Il en est peu d'aussi fort, aussi concis, aussi définitif... Donc je pars. Ou plutôt, nous partons». C'est ainsi que Michel Demion invite le lecteur à le suivre autour du monde. Récit de son périple de 115.000km, de février2010 à février2011, «Regard d'un Breton autour du monde» est né du blog tenu pendant son voyage. Rencontre avec un écrivain voyageur qui ne s'est pas contenté d'écrire un carnet de voyage.

Dans quelles conditions avez-vous parcouru le monde?

La Chine, un pays que Michel Demion a déjà parcouru à sept reprises, et dont il parlera vendredi, à 20h30, salle du foyer communal. en ouverture du festival «Au long cours».

Un ami, Jean Carteret, a fait le voyage avec moi. Nous sommes partis avec le sac à dos, hors des sentiers battus, avec un budget de 800€ par mois. C'était vraiment du routard à cheveux blancs. Le voyage a été préparé dans le but de faire des rencontres intéressantes dans tous les pays traversés, comme les rescapés de l'attentat de 1984 en Nouvelle-Calédonie, l'évêque du Vanuatu, un mec sympa qui se réjouit d'être loin de Rome, ou encore les « hommes cubes », c'est ainsi que j'ai surnommé les habitants des Samoas.

Qu'est-ce-qui vous a le plus marqué?
Je retiendrai trois faits, les plus marquants à mes yeux. La situation des femmes est épouvantable. Partout elles sont battues, violées, réduites à l'état de bête de somme jusque dans des pays développés. La courbe exponentielle de la natalité, ce n'est plus possible de continuer ainsi. Et la pollution par les sacs en plastique, qui est impressionnante dans certains endroits.

Comment vivez-vous le retour?
C'est la première fois que je partais aussi longtemps et le retour est une sorte de décompression étonnante. Une des conséquences de tout ça est le regard un peu ironique que je porte sur les événements français, car ils ont perdu un peu d'importance après ce que j'ai vécu. On se prend la tête pour des broutilles alors que certains sont, tous les jours, confrontés à la violence ou à de nombreuses formes d'asservissement.

Que contient le livre que vous avez écrit sur votre tour du monde?
C'est un bouquin qui est né du blog retravaillé avec l'aide de Danièle Genay, un regard sur le monde par le prisme de ce que je suis. Ce n'est pas seulement un carnet de voyage. Des sujets graves y sont abordés comme l'avenir de la terre, l'adoption, les Khmers rouges,etc. Il y a de la réflexion, de l'émotion, des rages. On y trouve des trucs rigolos, de la poésie, de la froideur, de la revendication, des analyses.

Pratique Conférence vendredi 25mars à 20h30, salle du foyer communal. Le livre «Regard d'un Breton autour du monde», éd. Centre littéraire provençal (396 pages, 15 €), sera disponible dès lundi à Breizh Ma Bro, à Auray, et les commerces du Bono.

Publié dans INFORMATIONS

Commenter cet article