Messieurs, les Bretons n'attendent plus la permission d'une administration du temps des colonies

Publié le par Rémi BEAUTO

   

http://www.lexpress.fr/medias/490/1-french-railroad-sncf-high-speed-tgv-trains-await-departure-in-the-montparnasse-station-in-paris_53.jpg

 

Mes camarades de Loire Atlantique

ont été plus rapide que moi.

Je partage entièrement leur sentiment.

Telle une toile d'araignée, la SNCF apporte un flot de culture qui n'a rien à voir avec la nôtre.

Lisez et vous serez édifiés.

 

Langue bretonne et SNCF (Société national[iste] des Chemins de fer ?)...

 

Avec une obstination digne d'un meilleuir sort, la SNCF s'en tient, vis-à-vis de la langue bretonne, aux temps des locomotives à vapeur, arrivées de Paris pour apporter la culture raffinée des touristes et emporter des centaines de milliers de jeunes en quête de travail, bien à tort convaincus d'être des ploucs.    train-a-vapeur-2

Il serait temps que le transporteur public se rende compte que la Bretagne a changé; et que les Bretons, quand ils ont envie d'utiliser leur langue dans la vie publique, n'attendent plus la permission d'une administration du temps des colonies.  


En cliquant sur cette photo, témoignage d'une époque révolue, on pourra lire en effet avec effarement le témoignage d'un couple dont le chèque en breton a été refusé il y a moins d'un mois, et qui a dû supporter, pour cette audace, tous les degrés de l'arrogance et de la bêtise.


La SNCF leur doit - nous doit - maintenant excuses et réparation.

  

Illustration tirée du site gîte-bretagne-loquivy de la mer.

Publié dans CULTURE

Commenter cet article