Pensez vous que la nouvelle ligne TGV puisse ignorer la gare d'Auray ?

Publié le par Rémi BEAUTO

Auray

Tire-bouchon. Il tire aussi la gare d'Auray

29 juin 2011 - Réagir à cet article



Le Tire-bouchon n'est pas seulement le moyen le plus rapide (45 minutes) de relier Auray et Quiberon en été. Il est aussi une belle locomotive pour la gare d'Auray dont il dope l'activité et l'environnement commercial.

143.700 voyages en 2010. En deux mois complets d'activité (du 25juin au 28août cette année), les trois rames du Tire-bouchon absorbent dix fois la population d'Auray. C'est dire le succès d'un train qui en dépit de ses sept arrêts entre les deux gares de départ et d'arrivée, met Quiberon à plus ou moins 45 minutes d'Auray.

Tout bon pour la boulangerie...

Samedi dernier, pour le premier jour de circulation quotidienne (il avait également circulé les deux week-ends précédents) de l'été, le petit train bleu a fait le plein. Avec une seule rame le matin, il a même fallu demander - gentiment - à une équipe de rugby de descendre pour emprunter un car spécialement affrété, afin de laisser la place à Yvan Le Bolloch et à ses musiciens, qui avaient réservé leur aller. Mais avec quatre rames, soit une capacité de 270 passagers, le train affichait encore pratiquement complet le dimanche soir à 18h16 au retour des plages. Et ce pour le plus grand bénéfice de la boulangerie d'en face, devant laquelle une queue digne d'un dimanche de messe s'est formée en quelques minutes. Ça creuse, la plage! «Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on bénéficie d'un effet Tire-bouchon confirme Rémy, qui exploite la brasserie d'à côté, l'Escapade, avec sa compagne Stéphanie. En plus, il y a souvent trois-quart d'heure de battement entre deux trains. Du coup, on a affaire à des touristes détendus et on fait plein de rencontres intéressantes». Il n'y a pas que le chiffre d'affaires des commerçants du coin qui enfle au rythme des liaisons vers la presqu'île.

Effectifs doublés

Jacques Le Seigle, qui exerce durant la période estivale la fonction de «chef de ligne» entre Auray et Quiberon et coordonne à ce titre l'ensemble des services: «En période estivale, les effectifs entre Auray et Quiberon ne sont pas loin de doubler. On passe d'une trentaine d'agents environ à pas loin de 60». Pour faire face, la SNCF fait appel à de l'emploi saisonnier, à l'image des six agents contrôleurs qui se relaient sur la ligne entre Auray et Quiberon. En outre, le train touristique mobilise également la police ferroviaire. «Les agents sont régulièrement dans les rames, notamment le soir lors des retours de plage, dans une démarche de dissuasion, explique Jacques Le Seigle. Et puis des agents en VTT interviennent également sur la ligne afin de prévenir l'inconscience de certains vacanciers, notamment près des campings.

 

Certains n'hésitent pas à s'asseoir ou à marcher sur les rails!».

Pratique Jusqu'au 1er juillet inclus, départs d'Auray à 8h, 11h08, 13h52, 16h04, 18h40 et 20h45. Départs de Quiberon à 8h54, 12h54, 14h50, 17h31, 19h41 et 21h40 de Quiberon. Du 2juillet au 28août, le nombre de rotations sera doublé. Renseignements: tél.06.14.43.46.83.

Publié dans ECONOMIE

Commenter cet article