QUAND UN ETAT VEUT DEFINIR UNE IDENTITE NATIONALE : ATTENTION DANGER !

Publié le par Rémi BEAUTO


IDENTITE ?
  Tout un programme
Voir les définitions sur Wikipedia ou sur Inter culturel.

Je ne vais pas développer, il y a suffisamment d'écrit là dessus. Mais je m'interroge sur le cas de la France qui renie toutes ses identités. Un débat sur ses identités serait profitable, j'en suis persuadé.

NATIONAL, NATIONALITÉ ? le programme est encore plus vaste.
sur WIKIPEDIA

Communiqué de presse transmis à Ouest France et au Télégramme (Auray).
Au fait, est il passé ?
Question : Pourquoi ne passerait il pas ? N'est-ce-pas d'actualité ? ou alors ...

Je trouve que ce communiqué de presse ci-dessous résume assez bien mon sentiment :


QUAND UN ETAT VEUT DEFINIR UNE IDENTITE NATIONALE : ATTENTION DANGER !

PA GLASK AR STAD DIVIZOUT PETRA A YA D’OBER AR SPERED-BRO : DANJERUS EO !

 

Ainsi, le Président de la République et son ministre, transfuge du Parti Socialiste, s’apprêtent à définir l’identité française, au travers d’un débat dont ne sortiront que des banalités nationalistes qui confirmeront les idées qu’au sommet de l'État on veut faire prévaloir.

 

Cette identité française sera artificielle, comment pourrait il en être autrement ? Chaque individu a son propre itinéraire et son identité découle de cet itinéraire, loin de l’uniformité voulue par l'État central.

 

Nicolas Sarkozy opère un retour dans le temps qui le ramène au début de la 3ème République quand la France a « nationalisé » tous les enfants par la francisation imposée et l’enseignement d’une histoire fabriquée de toutes pièces par M. Lavisse et ses pairs.

Cette époque est révolue. Aujourd’hui, les individus peuvent se revendiquer d’identités multiples, voyant là non une contradiction, mais une richesse.

C’est ainsi que nous pouvons être tout à la fois Breton, Français, Européen et citoyen du monde, additionnant les identités au lieu de les opposer.

 

La conception française d’une identité exclusive a vécu. Mais elle a laissé une empreinte difficile à effacer, celle qui ne reconnaît l’autre que totalement assimilé, rejetant toutes les différence en son sein.

Une partie des problèmes de la société française vient de cette difficulté et ce n’est pas en ranimant le nationalisme du passé et en opposant identité nationale et immigration que les choses vont s’améliorer.

 

Tu zo da vezañ Breton, Gall, European ha keodedad ar bed war un

dro ha bezañ en e vleud.

 

 

"Le Monde est ma maison et la Bretagne mon appart." (Alan STIVELL)

 

Unvaniezh Demokratel Breizh

Union Démocratique Bretonne


Kevrenn UDB Bro an Alre

Section UDB du Pays d'Auray


http://udb.broanalre.over-blog.com/

Publié dans INFORMATIONS

Commenter cet article