Une nouvelle étape pour le .bzh

Publié le par Rémi BEAUTO

Logo PointBzh

Communiqué

validation du dossier attendue au deuxième trimestre 2013


L’ICANN, organisme qui gère Internet au niveau mondial, vient de faire connaître l’ordre de traitement des 1917 demandes de création de nouvelles extensions internet en instance. Compte tenu du rythme de traitement annoncé, la validation du dossier .bzh est attendue pour le second trimestre 2013. Un résultat immédiatement positif serait suivi de tests techniques préalables à l’installation du .bzh dans la racine internet et aboutirait à une disponibilité de l’extension bretonne .bzh au cours du second semestre 2013.

Représentatif de l’esprit du CELIB et d’une ambition partagée, le projet .bzh a reçu un vaste soutien des Bretons et de leurs représentants : élus de tous bords, institutions représentatives du monde culturel et linguistique breton, acteurs du développement économique et international de la Bretagne ainsi que plus de 20 000 internautes à travers une pétition en ligne.

Le projet a pu se concrétiser grâce notamment au soutien de la Région Bretagne et grâce à l’accompagnement assuré par l’AFNIC, référence nationale en matière d’extensions internet avec la gestion de plus de 2,5 millions de noms de domaine en .fr.

Concrètement, l’extension internet .bzh s’adressera de manière ouverte à toute personne, physique ou morale, résidente dans l’un des cinq départements bretons, mais également à tous ceux qui à travers le monde sont attachés, quelle que soit leur langue, à promouvoir sur Internet la culture bretonne au sens large et les langues de Bretagne.

L’association www.bzh qui porte activement le dossier d’extension aborde avec sérénité les prochaines étapes du processus. Déjà membre du réseau européen ECLID, l’association vient d’intégrer le collège ICANN des registres gestionnaires d’extensions internet en tant que membre observateur, un nouveau pas vers la pleine reconnaissance des intérêts bretons dans les instances de l’ICANN.

Publié dans INFORMATIONS

Commenter cet article